SFR
SFR
VN:RO [1.9.22_1171]

SFR

Entre la téléphonie mobile avec ses forfaits comme les Formules Carrées, la 3G+, les Multi-Packs, l’ADSL et la fibre, SFR vous propose une offre globale.

4g-sfr-arcep

4G : SFR rappelé à l’ordre par l’ARCEP

Par Anthony, le 13-07-2014 dans SFR, Commentez

D’après nos confrères des Echos, l’opérateur SFR, récemment racheté par Numericable, aurait été sommé de revoir sa cartographie liée à sa couverture 4G au sein de l’hexagone.

Des écarts de couverture 4G incriminés

L’ARCEP veille au grain et compte bien le faire savoir. Alors que la guerre des opérateurs est ardue concernant la 4G, le gendarme qu’est l’ARCEP doit tout faire pour éviter certains débordements. La tentation est trop grande pour les opérateurs avec et sans engagement d’afficher des cartes présentant leur zone de couverture avec quelques « améliorations ».

Toutefois, grâce au travail de fourmi de l’ARCEP, tous les écarts sont enregistrés et les opérateurs doivent alors mettre à jour les documents d’informations. La fiabilité des documents des opérateurs a fait l’objet d’une enquête à part entière de la part de l’ARCEP. Le rôle de cette autorité est aussi de vérifier que tous les documents contractuels (liés aux forfaits proposés) soient justes et transparents. Ainsi, l’abonné est protégé sur le long terme.

Des vérifications indispensables pour le marché

L’ARCEP a donc détecté un écart important chez SFR entre les publicités présentées au grand public et la réalité du terrain. Tous les autres opérateurs ont respecté leur zone de couverture. A ce titre, chez SFR, une grande opération liée à la correction des cartes est en cours afin de se plier aux exigences de l’ARCEP.

Toutefois, aucune information officielle n’a filtré concernant les écarts enregistrés. De plus, les données fournies par SFR n’aident pas à trouver les erreurs de ce dernier. Très certainement, il sera possible d’en savoir plus dans les jours à venir quant à « l’écart de comportement » de SFR.

Pendant de longs mois, l’ampleur du rôle de l’ARCEP a été amoindrie par les opérateurs. Mais, depuis quelques semaines, l’ARCEP a retrouvé son pouvoir de sanction et elle compte bien le faire savoir. Tous les opérateurs sont logés à la même enseigne et Free Mobile en a fait les frais il y a quelques semaines. Le problème portait sur la qualité de son réseau et la vitesse de déploiement de ses antennes.

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :