Bouygues Telecom
Bouygues Telecom
VN:RO [1.9.22_1171]

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom propose des forfaits mobile pour votre téléphone portable, mais aussi des offres ADSL et internet haut débit avec la Bbox fibre.

bouygues-ne-veut-plus-contrat-orange-free

Bouygues ne veut plus de contrat Orange-Free

Par Anthony, le 14-07-2012 dans Bouygues Telecom, 1 commentaire

C’est un secret pour personne, Martin Bouygues souhaite voir la chute de Free Mobile qui lui a « subtilisé » plusieurs dizaines de milliers de clients. A ce titre, l’offensive est lancée suite à une lettre envoyée à tous les parlementaires leur demandant de stopper le contrat liant Orange et le quatrième opérateur au moment de son renouvellement.

Suppression pure et nette demandée par Bouygues Telecom

Alors que le marché de la téléphonie mobile a connu de nombreuses secousses structurelles ces derniers mois, le temps n’est plus à l’ajustement des prix et des offres, mais bien à l’attaque des puissances Etatiques. En effet, dans une récente lettre envoyée à l’ensemble des parlementaires, Martin Bouygues lui-même, demande à ces derniers de remettre en perspective les règles du jeu sur le marché de la téléphonie mobile.
L’opérateur basé à Vélizy dans les Yvelines met en avant le manque de compétitivité des offres à moyen terme si Free Mobile poursuit son opération « Low Cost ». Selon son PDG, les plans sociaux prévus chez Bouygues Telecom et chez SFR sont directement liés, alors que Xavier Niel met en avant le fait qui lui… embauche.

La 4G en filigrane

La requête de Martin Bouygues est double. D’une part, il souhaite que le contrat d’itinérance entre Orange et Free Mobile ne soit pas reconduit en 2018, ce qui obligerait ce dernier à réaliser les investissements nécessaires pour développer son réseau à 100%, comme ce fut le cas pour SFR et Bouygues Telecom il y a quelques années. L’équité semble être l’argument premier de Martin Bouygues.

Aussi, il espère ne pas voir un tel accord d’itinérance voir le jour concernant la 4G, en effet, ce dernier compte sur cette nouvelle technologie pour capter de nouveaux clients haut-de-gamme, ce qui n’existent plus ou presque sur le marché de la téléphonie mobile actuellement. Enfin, il demande aussi à l’ARCEP de bien contrôler le développement réel du réseau Free Mobile afin de rendre le marché plus transparent en matière d’investissement.

1 Pikepeak 16 juillet 2012
starblock

BT, Le libéralisme seulement quand cela va dans mon sens..

Répondre

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :