Bouygues Telecom
Bouygues Telecom
VN:RO [1.9.22_1171]

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom propose des forfaits mobile pour votre téléphone portable, mais aussi des offres ADSL et internet haut débit avec la Bbox fibre.

bouygues-telecom-toujours-pret-a-reprendre-sfr

Bouygues Telecom toujours prêt à reprendre SFR

Par Anthony, le 27-03-2014 dans Bouygues Telecom, Commentez

Dans le cadre de la vente de SFR de la part de Vivendi, le dossier est toujours aussi chaud, pour ne pas écrire tendu. En effet, Bouygues Telecom vient de réaliser une nouvelle offre afin de contrer les négociations en cours entre SFR et Numericable. Un volet juridique est également mis en cause par Bouygues Telecom.

Une nouvelle offre avec plus de liquidités

Suite au tollé de l’acception de négociation exclusive entre SFR et Numericable, l’opérateur Bouygues Telecom agit en sous-main depuis la semaine dernière. Résultat, l’opérateur basé à Vélizy vient de réaliser une contre-offre de plus de 13 milliards d’euros, contre 11,3 milliards d’euros en premier lieu. Cela permettrait aussi à Vivendi d’engranger plus de cash via la revente des titres en bourse, ce qui représente une solution rapide et propre de se désengager de SFR. Bouygues Telecom a semble-t-il mis toutes les chances de son côté pour répondre positivement aux attentes de Vivendi.

Egalement, dans le cadre de ce bras de fer, les émissaires de Bouygues Telecom agitent le chiffon rouge en évoquant l’aspect juridique de ce dossier au combien sensible. Après la surenchère juridique, il y a la surenchère juridique, car selon Bouygues Telecom, l’opérateur SFR n’a pas le « droit » d’agir dans un sens contraire à son intérêt. Selon eux, dans le droit des sociétés, cela n’est pas possible et légal. L’arrêt des discussions avec Numericable est dans l’intérêt de Vivendi selon Bouygues Telecom.

Qu’en pense Numéricable ? Quid des petits actionnaires ?

Du côté de Numericable, les responsables estiment encore être en position de force grâce à l’exclusivité de ces négociations, et ce, jusqu’au 4 avril. SFR pourra changer d’interlocuteur seulement après cette date.

Enfin, la responsable des « petits actionnaires » s’emmêle également à ce dossier épineux en indiquant que toutes les informations disponibles à ce jour ne permettent pas aux petits porteurs de suivre avec transparence les avancées de ce dossier.

Pour être complet, ajoutons que Mediapart a fait part de certaines rumeurs selon lesquelles les dirigeants de Numericable toucheraient des stock-options importantes en cas de mariage réussi du nouvel ensemble SFR-Numericable…

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :