Bouygues Telecom
Bouygues Telecom
VN:RO [1.9.22_1171]

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom propose des forfaits mobile pour votre téléphone portable, mais aussi des offres ADSL et internet haut débit avec la Bbox fibre.

martin-bouygues-explique-et-engage

Martin Bouygues s’explique et s’engage

Par Anthony, le 13-03-2014 dans Bouygues Telecom, Commentez

Afin de s’attirer les faveurs du Ministre en charge du suivi du rachat de SFR, à savoir Arnaud Montebourg, Martin Bouygues a décidé de mettre toutes les chances de son côté en envoyant une véritable missive où il rassemble l’ensemble de ses engagements.

Une lettre au patriotisme économique fort

Un peu comme François Hollande lors du débat contre Nicolas Sarkozy, Martin Bouygues aurait pu démarrer sa lettre par « Moi, patron de Bouygues Telecom, je m’engage à… ». Dans le cadre de cette liste des engagements promis par Martin Bouygues, le premier est formulé sous le terme « Investissement ». L’entité s’engagera à investir plus de 2 milliards d’euros dans la fibre optique et les réseaux mobiles, une façon de poursuivre le travail initié par SFR.

Dans le même cadre, Martin Bouygues veut offrir des perspectives pour les jeunes sociétés en augmentant sa capacité d’investissement au sein de son incubateur. L’objectif est donc de rendre des sociétés pérennes ce qui est synonyme d’emploi pour la « nation ». Toujours dans le même rayon, le patron s’engage à ne réaliser aucun licenciement dans le cadre de la fusion entre les 2 entités (ni aucun plan de départ volontaire). Pour rappel, SFR et Bouygues Telecom ont le même nombre de salariés, à savoir 9 000 chacun.

Des centres d’appels rapatriés en France

Aussi, Martin Bouygues semble sûr de son coup puisqu’il s’engage à rapatrier plusieurs centres d’appels se trouvant hors de France. Selon les rumeurs, Bouygues Telecom emploierait 2 500 téléconseillers hors de l’hexagone (Madagascar, Maroc, Portugal). Il ne s’agira pas de tous les rapatrier, mais bien une importante partie.

D’un point de vue boursier, il s’engage à coter le nouveau groupe à la Bourse de Paris, et non au sein d’une place de marché étrangère. Une façon de rassurer le gouvernement et les spéculateurs en même temps. De même, le siège social restera en France, ce qui rassure les agents du Trésor Public.

En somme, cette lettre est une ode au patriotisme économique. Tous les acteurs semblent, sur le papier, gagnants, des salariés aux investisseurs et de l’Etat au Trésor Public…

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :