SFR
SFR
VN:RO [1.9.22_1171]

SFR

Entre la téléphonie mobile avec ses forfaits comme les Formules Carrées, la 3G+, les Multi-Packs, l’ADSL et la fibre, SFR vous propose une offre globale.

sfr-sanctionne

L’opérateur SFR sanctionné

Par Christophe, le 16-06-2014 dans SFR, Commentez

Décidément, l’opérateur de téléphonie mobile SFR est au centre de toutes les attentions depuis plusieurs mois. Après son rachat par Numericable, SFR est au cœur d’une polémique concernant les tarifs appliqués à La Réunion et à Mayotte.

Orange et Outre-Mer Télécom obtiennent gain de cause

Même hors de nos frontières, la concurrence fait rage entre les opérateurs de téléphonie mobile. En effet, Orange et Outre-Mer Télécom n’ont pas hésité à saisir l’Autorité de la Concurrence afin de mettre fin à la tarification ubuesque proposée par SFR à La Réunion et à Mayotte. Selon, la SRR (une branche de SFR) a pratiqué des tarifs abusifs quant aux appels transitant par son réseau, mais aussi ceux transitant sur les réseaux concurrents.

Cette anarchie tarifaire a duré 12 ans à La Réunion et plus de 36 mois à Mayotte. Suite au jugement de l’Autorité de la Concurrence, SFR a été condamné à régler une amende de près de 46 millions d’euros. D’ailleurs, l’opérateur SFR n’a même pas déposé un recours et a accepté cette sanction. Grâce à cette attitude de « collaboration », la sanction a d’ailleurs été réduite de 18%.

Rappel des faits concernant SFR

Pour rappel, il est important de souligner que SFR était le seul opérateur officiant à La Réunion jusqu’à l’an 2000, il en fut de même jusqu’en 2006 sur l’île de Mayotte. Grâce à cette « avance », SFR possédait plus de 70% des parts de marché. L’opérateur a clairement abusé de cette situation de monopole pour faire gonfler les prix plus que nécessaire.

Concrètement, ces écarts de prix pouvaient atteindre 3 fois ceux de ses concurrents. SRR facturait entre 3 et 24 centimes d’euros plus cher les clients de La Réunion et jusqu’à plus de 26 centimes d’euro ceux de Mayotte (le prix de la minute d’appel). Il en était de même pour les SMS à hauteur de 3 à 10 centimes d’euro par envoi !

Pour décider de la sanction à adopter, l’Autorité de la Concurrence a « prix » le soin de comparer les tarifs pratiqués par Orange et Outre-Mer Télécom.

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :