SFR
SFR
VN:RO [1.9.22_1171]

SFR

Entre la téléphonie mobile avec ses forfaits comme les Formules Carrées, la 3G+, les Multi-Packs, l’ADSL et la fibre, SFR vous propose une offre globale.

plan-de-depart-sfr-856-postes-nets

Un plan de départ chez SFR concerne 856 postes nets

Par Nicolas, le 29-11-2012 dans SFR, Commentez

Face à une concurrence de plus en plus vive, notamment depuis le départ de la fusée Free Mobile, les opérateurs historiques sont obligés de dégraisser leur masse salariale. SFR vient d’officialiser le plan de départ annoncé en juillet dernier, il concerne 856 postes nets.

SFR va se séparer de 856 salariés

Alors que les temps sont durs depuis le début de l’année suite à la guérilla des prix menés entre les différents opérateurs, ces derniers doivent trouver des solutions pour rester dans la course. Malheureusement, SFR a fait le choix de se séparer de plus de 850 postes dans les prochains mois afin de faire diminuer ses charges salariales.  Cela intervient dans un marché bouleversé depuis le début de l’année ; on se souvient aussi des rumeurs de licenciements chez Free Mobile en avril dernier.

Même si la firme a réalisé un bénéfice net d’un million d’euros cette année, elle est, selon les dires de son directeur, dans l’obligation de mettre en place un plan de départ, celui-ci même qui avait été annoncé en juillet dernier. Du côté des syndicats, la pilule a du mal à passer compte tenu que selon eux l’entreprise est « largement » bénéficiaire. Les 2 parties doivent se rencontrer lundi prochain, à savoir le 3 décembre, pour évoquer les grandes lignes de ce plan de départ.

Notons qu’en 2008, un plan de départ avait été lancé concernant 350 personnes, seulement une petite soixantaine ont été effectifs. En 2012, la donne a cependant clairement changé.

1123 départs volontaires et 267 arrivées

Plus exactement, ce plan de départ va concerner 1123 salariés alors que 267 nouveaux vont arriver, ce qui permet d’obtenir le total de 856. A l’heure où les rumeurs deviennent incessantes concernant le rachat de SFR (notamment celle menant à l’homme d’affaires Egyptien Naguib Sawiris), les salariés sont relativement inquiets.

En l’espace de moins de 12 mois, le marché de la téléphonie mobile a réalisé un virage à 180 degrés. D’un côté, les consommateurs réalisent des économies substantielles mais d’un autre côté des emplois sont détruits. Reste à connaitre le sentiment des salariés concernant cette proposition, en effet, cela est une occasion de quitter l’entreprise avec un chèque d’un montant substantiel.

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :