Bouygues Telecom
Bouygues Telecom
VN:RO [1.9.22_1171]

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom propose des forfaits mobile pour votre téléphone portable, mais aussi des offres ADSL et internet haut débit avec la Bbox fibre.

plan-social-bouygues-telecom-2000-salaries

Un plan social chez Bouygues Telecom concernant 2.000 salariés ?

Par Anthony, le 12-05-2014 dans Bouygues Telecom, Commentez

Le rachat de SFR par Numericable a inévitablement entrainé des secousses sur le marché français de la téléphonie mobile. Comme nous devions nous y attendre, Bouygues Telecom serait en passe d’annoncer un plan de licenciement. Les syndicats sont déjà sur le pied de guerre.

L’arrivée de Free Mobile a déstabilisé la machine

Très clairement, dès l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie mobile, les spécialistes estimaient que le plus faible des 3 opérateurs en place allait souffrir. Malgré une ascension légitime et progressive, Bouygues Telecom, le N°3 Français a perdu les pédales. En l’espace de 2 ans, l’opérateur notamment basé à Vélizy a perdu plus de 200 000 clients.

En parallèle, le panier moyen a fortement chuté à cause/grâce à la stratégie de Free Mobile (diviser le prix d’un forfait mobile par 2). Egalement, le fait d’avoir raté le coche concernant le rachat de SFR (malgré le soutien ouvertement évoqué du Ministre Arnaud Montebourg), a plombé les dirigeants de Bouygues Telecom (les nouveaux clients liés à ce rachat devaient permettre de reprendre du poil de la bête).

2 000 emplois dans le viseur ?

Face à tous ces événements négatifs, il se murmure (de source syndicale) qu’un plan de licenciement pouvant toucher jusqu’à 2 000 employés sera annoncé à la fin du mois. Notons que Bouygues Telecom dispose de 9 000 salariés, cela concernerait donc près du quart d’entre eux !

La seule note positive est relative au réseau 4G de Bouygues Telecom. Celui-ci est le plus important de France. A ce titre, les investissements réalisés ont sans doute plombé eux aussi les comptes de l’opérateur. Et ce, d’autant plus que la guerre des prix a rapidement eu lieu sur un marché aussi jeune (rapport investissement/rentabilité de facto fragilisé).

Le deuxième semestre 2014 risque d’être remuant pour cet opérateur. Concernant le marché, le segment de la 4G devrait se stabiliser et les premiers enseignements pourront être tirés concernant les usages, les consommations et les prix pratiqués.

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :