Bouygues Telecom
Bouygues Telecom
VN:RO [1.9.22_1171]

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom propose des forfaits mobile pour votre téléphone portable, mais aussi des offres ADSL et internet haut débit avec la Bbox fibre.

sfr-numericable-bouygues

SFR fait une offre de plus de 10 milliards d’euros pour racheter Bouygues Telecom

Par olivier Gouve, le 21-06-2015 dans Bouygues Telecom,Numéricable,SFR, Commentez

Depuis 2014, le possible rachat de Bouygues Telecom par un des autres opérateurs télécoms nationaux revient régulièrement sur la table, avec la piste la plus probable qui concernait une alliance entre Numericable-SFR d’un côté et Free de l’autre. Patrick Drahi, patron du groupe Numericable-SFR relance le débat avec une proposition à la hausse, qui semble cette fois-ci plus que crédible…

 

Selon nos confrères du Journal du Dimanche, ce serait une nouvelle offre de plus de 10 milliards d’euros qui aurait été faite par le groupe Numericable-SFR et son charismatique patron Patrick Drahi, pour racheter Bouygues Telecom et ses 11 millions de clients. On est bien au-dessus des premières propositions qui avaient été faites dès 2014 par Free ou déjà à l’époque Numericable, avec des sommes qui fleuretaient plutôt aux alentours des 6, puis 7,5 à 8 milliards d’euros, plus proche de la valorisation réelle de l’opérateur Bouygues Telecom.

 

Une consolidation très mal vue par le gouvernement

sfr numericable bouyguesUn des problèmes majeurs d’un rachat par Numericable-SFR de Bouygues Telecom, viendrait du respect de la concurrence et des risques inhérents à une telle consolidation, très mal perçue a priori par l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (l’ARCEP). Emmanuel Macron aurait d’ailleurs déjà laissé entendre que ce rachat n’était pas souhaitable ! Les mauvaises langues mettront en avant la crainte du gouvernement ne pas toucher le ‘jackpot’ de plusieurs milliards d’euros qui devrait découler de la vente des fréquences 700MHz prévues pour la fin d’année. Avec trois opérateurs au lieu de quatre pour faire monter les enchères, plus un Numericable-SFR qui s’endetterait encore de plus de 10 milliards d’euros, ralentissant ses futurs investissements potentiels sur l’achat de ces fréquences ou de futurs investissements, on comprend mieux que le gouvernement soit plutôt réfractaire.

 

Un accord avec Free et Orange

La Box fibre, Numericable, SFR et bientôt Bouygues ?Pour conclure ce rachat, Numericable-SFR doit bénéficier d’un accord avec les deux autres opérateurs, afin notamment de partager certaines des infrastructures (antennes), des fréquences et des boutiques avec Free. Cela impliquerait également la reprise d’une partie des équipes de Bouygues Telecom par Orange, pour éviter une vague de licenciements massive. En effet, le nombre de postes en doublons entre Numericable-SFR et Bouygues Telecom,seraient ingérables pour le groupe de Patrick Drahi sans des accords avec des partenaires.

 

D’autant plus que le  rachat l’an dernier par Numericable de SFR, a déjà causé pas mal de remous au sein des équipes des deux opérateurs télécoms. Or, il semblerait que cette entente entre les trois autres opérateurs ait été trouvée, ce qui pourrait favoriser l’acceptation de ce rachat par l’ARCEP. Une concentration qui fait craindre à certains moins de concurrence, donc des prix qui pourraient repartir à la hausse. D’un autre côté, dans la plupart des autres pays, on assiste justement à une consolidation, qui seule permet aux groupes télécoms d’avoir les reins suffisamment solides pour investir dans la 4G, la fibre optique et la 5G.

Numericable-SFR-Bouygues Telecom deviendrait le premier opérateur télécom français sur le mobile et le second sur l’Internet fixe !

 

Mardi 24 juin, devrait se tenir un conseil d’administration chez Bouygues, afin de réfléchir sur cette offre et valider le cas échéant le principe du rachat. Ensuite, il faudra évidemment valider ce rachat par les partenaires sociaux, l’ARCEP, le gouvernement… De son côté, Patrick Drahi semble pouvoir assurer le rachat en cash de Bouygues Telecom, en utilisant à nouveau des emprunts, ce qui devrait encore augmenter l’endettement du groupe Numericable-SFR.

 

 

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :