SFR
SFR
VN:RO [1.9.22_1171]

SFR

Entre la téléphonie mobile avec ses forfaits comme les Formules Carrées, la 3G+, les Multi-Packs, l’ADSL et la fibre, SFR vous propose une offre globale.

sfr-independance

SFR, l’indépendance avant tout ?

Par Nicolas, le 24-09-2013 dans SFR, 1 commentaire

Le bruit circulait dans les couloirs de chez Vivendi depuis plusieurs mois. C’est désormais officiel, l’opérateur SFR va prendre son indépendance suite à cette scission. L’entrée en bourse est évoquée, Vivendi préfère se diriger vers les médias.

SFR sans le filet de protection Vivendi ?

Il y a quelques heures, le groupe Vivendi a annoncé vouloir se séparer de SFR afin de se concentrer sur son activité média (Canal+ notamment et un opérateur brésilien). Cette séparation signifie surtout que SFR va être revendu, ce qui ne plait pas forcément les syndicats et les analystes financiers. De plus, cette opération pourrait permettre à SFR d’enfin accéder au marché boursier, ce qui en délimiterait un prix précis.

Ces derniers mois, d’autres rumeurs évoquaient le fait que SFR pourrait être racheté par un homme d’affaires Egyptien (offre de 14 milliards d’euros formulée selon les sources). Egalement, le géant Vodafone semble intéressé, le groupe vient de vendre Verizon pour 130 milliards de dollars, il a donc les capacités pour rafler la mise. A ce jour, un rapprochement entre SFR et Free Mobile peut aussi être une possibilité.

SFR pourrait voler de ses propres ailes

Au niveau stratégique, la décision prise par Vivendi montre surtout que SFR pourrait enfin prendre des décisions seul sur un marché en pleine ébullition depuis plusieurs années, notamment avec les forfaits sans engagement. Souvent, les observateurs pointent du doigt le fait que SFR est souvent en position suiveuse et n’est que très rarement innovante. Pourtant, ce marché nécessite de disposer d’un rôle offensif pour capter puis fidéliser les abonnés.

Depuis l’entrée de Free sur le marché, les marges ont été considérablement réduites et SFR peine à retrouver un second souffle comme nous l’évoquions il y a peu. A l’heure de la 4G, une partie du futur à court et moyen terme se joue pour le deuxième plus important opérateur de France. Les tarifs évoqués par son Président en fin de semaine passée montrent que la volonté est de capter de belles parts de marché (forfait 4G sans terminal démarrant à 20,90 euros). En somme, les 12 prochains mois s’annoncent agiter pour SFR.

1 lancelin 25 septembre 2013
starblock

la 4G , la 4G …J’avoue que toute cette pub autour de la 4G alors qu’on n’a pas de réseau mobile chez soi , ça énerve !

Répondre

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :